•  Coucou, c'est moi Elphe, 7 mois.

    Ceux qui consultent régulièrement le site me connaissent forcément : je me suis installée depuis le mois de juillet dans ma famille d'accueil. Je n'avais que 3 mois ; j'étais très fâchée d'avoir été capturée et j'ai boudé un moment ! Et allez, je l'avoue, les premières journées d'adoption où l'on m'a traînée, j'ai tout fait pour ne pas être adoptée. J'ai craché sur les visiteurs qui s'intéressaient à moi, j'ai même griffé les quelques téméraires qui ont tenté de me gratouiller le menton ! J'ai vu mes 2 frères puis mes copains "de chambrée" partir dans les bras d'étrangers. A chaque fois, je suis rentrée dans ma famille d'accueil très contente de moi, en arborant la mine satisfaite d'un Raminagrobis. Je n'avais pas bien compris les règles du jeu. Pour moi, c'était une sorte de "chaises musicales" : le dernier qui restait avait gagné ! Mais j'ai écouté les membres de ma famille d'accueil parler : ils disaient que mes frères, mes anciens compagnons avaient trouvé de très bonnes familles, qu'ils étaient heureux. Mais que Elphe, avec son caractère bien trempé... Et petit à petit, tout est devenu clair : on ne cherchait pour moi que le meilleur, comme pour tous mes congénères recueillis par l'Ecole du Chat de Bordeaux.

    J'ai changé de tactique. Et lors des journées d'adoption suivantes, j'ai fait "ma gentillette". Mais voilà, j'ai réalisé que j'avais peut-être laissé passer mon tour car les visiteurs n'avaient d'yeux que pour les "bébés". Et moi, sans m'en rendre compte, j'étais devenue "une grande" ! Mais s'il y a bien une qualité sur laquelle tout le monde s'accorde me concernant, c'est mon intelligence. J'ai donc étudié le mode de fonctionnement de cette drôle de race à 2 pattes. Et finalement, un humain, c'est pas bien difficile à satisfaire : suffit de le brosser dans le sens du poil et d'appliquer quelques règles de base.

    1) L'accueillir le matin comme si on ne l'avait pas vu depuis un mois, à grand renfort de miaulements et de ronrons; ne pas hésiter le cas échéant, à le rejoindre dans le lit pour une séance de câlins. (En profiter pour squatter le lit une partie de la matinée.) Renouveler la séance câlins plusieurs fois par jour si possible.

    2) Faire montre d'un bel appétit, mais ne pas se goinfrer. (Ne pas  non plus picorer dans les assiettes, l'humain n'aime pas partager sa gamelle !)

    3) Accueillir poliment les visiteurs (ne pas cracher dessus) tout en sachant rester réservée. (Et ne pas se coucher ni bavouiller, ni faire pipi sur leur manteau.)

    4) Eviter de se faire les griffes sur le tissu des fauteuils tout neufs.

    5) Faire copain-copain avec les animaux de la maison.

    6) Se montrer sociable avec "les petits nouveaux" de passage; pousser même la complaisance jusqu'à jouer les grandes soeurs auprès des "bébés" perdus sans leur maman. Car finalement, je suis une grande sentimentale. (Et ne pas hésiter à leur taxer au passage leurs croquettes spéciales chatons !)

    7) Faire mine d'ADORER les jouets que l'humain nous offre avec fierté, genre bestioles poilues qui vibrent. (Quitte à les abandonner illico presto derrière un canapé tellement on les trouve ringards !)

    Bref, j'ai tout fait tout bien. Tellement que ma famille d'accueil a dit: "Et si on gardait Elphe ?". Mais voilà, un papi de la famille a rejoint le paradis des humains en laissant sa chatte toute seule et bien malheureuse. Alors évidemment, elle va venir vivre à la maison. Mais 3 chats à demeure, et 2 chiens, c'est déjà beaucoup si ma famille d'accueil veut pouvoir continuer à donner leur chance à d'autres minous arrachés à une vie d'errance. Je sais "qu'on" m'adore, "qu'on" ne me jettera pas à la rue, "qu'on" ne cherche pas à me caser à tout prix et chez n'importe qui et "qu'on" ne veut pas me changer de famille d'accueil pour ne pas me perturber puisque j'ai été si longue à faire confiance à l'humain. Et confiante pourtant, je le suis. Je sais qu'une personne quelque part, m'attend ; une personne, une famille juste faire pour moi. Des gens qui rêvent d'une jeune et jolie chatte fine et élancée, affectueuse, câline, très intelligente et présente, habituée aux chiens, aimant ses congénères, pouvant vivre en appartement car pas habituée à sortir.

    Cette chatte, c'est moi, Elphe. Tatouée, vaccinée et stérilisée, je vous attends à Blanquefort.

    2 commentaires
  • Les maîtres de Chanelle et de Spyke nous donnent de leurs nouvelles. Ils nous racontent leur dernière soirée foot.


    2 commentaires
  • Des nouvelles de Daisy par sa famille qui l'emmène partout avec elle... littéralement ! 
    Des photos magnifiques et des nouvelles qui font chaud au coeur.

    « Bonjour,
     

    Des images de Daisy qui fait notre bonheur depuis août 2008...

    Adoptée par une famille qui bouge assez souvent, elle adore nous suivre et faire de la route. Elle a développé des facilités de voyage et d'adaptation qui sont étonnantes. Son passeport international a déjà servi. Un exemple pour rassurer des futurs adoptants qui pensent que les chats ne peuvent pas se déplacer avec leurs maîtres. 

    Daisy
    est une chatte intelligente et vivante qui est devenue un membre (très communiquant !) de la famille.

    Merci pour ce bonheur.
    Famille R. »
     

    2 commentaires
  • Souvenez-vous de Détresse : la minette avait fait parler d'elle bien malgré elle (cliquez ici pour lire son histoire). La belle coule des jours heureux depuis son adoption en août dernier. Sa nouvelle famille nous en donne des nouvelles.

    « Elle s'appelle toujours Détresse voire Dédé. Elle est câline, joueuse... bref elle est adorable. Nous avons mis pratiquement deux mois avant qu'elle vienne sur nos genoux ; elle avait peur des Hommes (...) mais maintenant elle s'éclate, elle joue avec notre autre chat et a même découvert le jardin qu'elle affectionne particulièrement. Aussi, nous tenions à vous remercier pour ce que vous faites et nous vous souhaitons une bonne continuation. Merci encore. »

    Merci à vous de nous donner des nouvelles de Détresse ! Elles vont en ravir plus d'un !


    votre commentaire
  •  

    « Je vous donne quelques nouvelles de Camélia qui nous émerveille de jour en jour.

    5 semaines dans le Médoc l'ont complètement transformée. Elle a beaucoup joué avec le tuyau d'arrosage car il bougeait et cela l'intriguait ainsi qu'avec la ficelle qui tenait le parasol. Elle est très dominante avec les chiennes, elle n'hésite plus à passer près d'elles. 

    Lorsqu'elle découvre un endroit inconnu, elle y va à tâtons, inspecte tout de bas en haut en mettant ses petites pattes en arrière. Elle s'aventurait chaque jour un peu plus loin dans le terrain et a même été inspecter celui des voisins, mais ce n'est pas une grande vagabonde. Elle restait souvent allongée sur la terrasse devant la maison.

    Par contre, elle craint le bruit des voitures car parfois elle s'aventurait derrière la maison (qui donne sur la route) et dès qu'une voiture passait, elle se mettait à courir vers le devant de la maison. A la nuit tombée, comme il n'y a plus beaucoup de voitures qui passent, elle en a profité pour aller s'asseoir en plein milieu de la route.

    Pour la faire rentrer le soir, je tapais sur une petite boite de nourriture comme on me l'avait suggéré. Au début ça fonctionnait mais après elle avait compris le manège et plus on l'approchait, plus elle se déplaçait un peu plus loin. Mais au final on avait le dernier mot et mon mari arrivait toujours à la prendre dans ses bras pour la faire rentrer.

    En voiture, cela se passe très bien, elle miaule un peu au début puis se calme et sort facilement de sa cage pour aller se reposer à mes pieds. L'une de mes chiennes, Chrystal, lui a même fait deux lichettes sur le museau et Camélia n'a rien dit.

    De retour dans l'Yonne, je l'ai laissé enfermée une semaine complète. Je la sentais triste car elle passait ses journées sur le buffet de la véranda et ne bougeait pas beaucoup. Et puis, dès que je l'ai laissé sortir, elle a changé complètement, elle vient même maintenant s'installer près de nous sur la table du salon, alors que les chiennes sont tout près. Lorsque je sors Chrystal et Opaline, elle nous suit. Il faut dire que nous sommes situés dans un domaine où les voitures circulent au pas et notre maison est dans un cul de sac, donc je crains moins pour elle. Elle va visiter les jardins aux alentours, passe ses journées sur le banc au soleil ou sur la table de la véranda, mais ne s'éloigne pas.

    Je la sens très heureuse. Elle vit sa vie tout simplement. Nous l'avons choisie et nous ne le regrettons pas. »

     
     

    2 commentaires

  • 4 commentaires
  • « Un petit coucou de Darius et Ebène, très complices, en osmose, se comprennent, savent d'où ils viennent.
     
    Darius a bien repris de son opération. Ebène est toujours aussi canaille et gentil. Toujours du bonheur dans la maisonnée.

    Amitié à toute l'équipe. »


    votre commentaire

  • Isabelle, membre du Bureau de l'association et famille d'accueil, nous parle du dévouement de sa chatte Diva, qui aide à plein temps à la socialisation des chatons en attente d'une famille adoptive.

    « Diva, petite chatte que j'ai adoptée en novembre dernier à l'Ecole du Chat, est une très bonne bénévole pour les chatons que je reçois en accueil. Dès que les petits chatons arrivent, elle les met en confiance et prend son rôle de mère adoptive très à coeur. Elle m'aide beaucoup à les sociabiliser. Ils ronronnent et vont la tèter dès qu'ils la voient. »


    Diva s'occupe de Ello et El nino en attendant qu'ils soient adoptés...


    4 commentaires

  • « Nous avons décidé d'adopter Kitty. Rémi et Kitty s'entendent trop bien. Et a
    vec mon ami, nous nous sommes attachés à ce bout de chat. Très ordinaire comme pelage, certes, mais tellement attachante !!! et tellement présente !!!

    Elle est 
    la seule de nos chats qui se laisse porter dans les bras. Blondie vit sa vie dans le jardin, Cosette notre autre chatte (que nous vous présenterons bientôt, ndlr) n'aime pas les bras, bien que câline, et Rémi est très enjôleur, très séducteur, très câlin mais surtout pas les bras !!! Rémi a besoin de beaucoup de contact, aime les caresses mais pas la sensation d'emprisonnement. »

    3 commentaires

  • Détresse a fait d’énormes progrès, un peu plus chaque jour. Elle est beaucoup plus éveillée, circule dans tout l’appartement de sa famille d’accueil. Bien sûr, elle a encore un peu peur quand on s’approche trop rapidement mais rien à voir avec les premiers jours après son arrivée. Elle vient quand on l’appelle et apprécie les caresses même si elle préfère de loin jouer comme un chaton et explorer l’appartement.

    Elle aime également beaucoup regarder par la fenêtre et sera sûrement très intéressée par un petit bout de jardin dans sa nouvelle famille. En outre, mademoiselle sait ouvrir les portes ! Elle saute sur la poignée pour l’ouvrir. Enfin, sachez que Détresse est extrêmement propre : pas un seul accident en dehors de la litière depuis son retour à l’association… 

    Cliquez ici si vous ne vous souvenez pas de Détresse…

     
    Fin août 2009
    Détresse est partie à l'essai dans une famille. Tout se passe à merveille ! 


    2 commentaires

  • Rémi (anciennement Crésus) 
    « Regarder Rémi vivre, s'épanouir est un vrai bonheur !! Il ronronne tout le temps, se frotte contre nos mollets tout le temps, vient sur mon oreiller, son museau contre mon nez, et ronron... Il s'endort contre nous en ronronnant, attrape toujours un de nos doigts avec délicatesse et joue (ronron). Récemment en situation d'arrêt de travail (entorse compliquée et sévère d'un genou), j'ai eu beaucoup de temps à leur consacrer et ils me rendent leur affection au centuple. Ils me font beaucoup de bien. »

     

     Blondie
    « Blondie va bien. Je l'aperçois régulièrement mais difficile de prendre des photos. Elle s'adapte progressivement à la maison et à ses occupants. Patience et persévérance : toute une philosophie... »


    Kitty (cherche une famille d'adoption)

    « Kitty ne sort pas beaucoup, juste le temps de croquer un brin d'herbe. Sinon, elle passe son temps près de nous sur le rebord de la fenêtre ou sur le palier des portes extérieures. Elle ne sort que si je suis dehors. Elle n'aura aucune difficulté à vivre en appartement. »
     

     

     

     


    Kitty et Rémi prennent la pose...


    1 commentaire
  • Darius nous présente son nouveau copain de jeu : Ebène. Cette frimousse vous semble familière ? Ebène n'est autre que le petit Etienne ! (cliquez ici)

    Un petit mot de sa maîtresse...

    « Ebène, petit chat plein de tendresse : j'en oublie de dormir ! Il demande beaucoup mais donne tout autant. Il est copain avec toute la maisonnée, même les poissons qui n'ont pas peur de ce bout-de-chou. D'ailleurs, il a failli faire un beau plongeon. »


    Ebène et l'un de ses copains font la sieste...


    3 commentaires
  • Voici les nouvelles tant attendues de Camélia. Il est vrai que l'histoire de cette petite chatte en a touché plus d'un...

    « A Saint Vivien, Camélia a pris ses marques dès le 1er jour. Après quelques heures passées derrière la cabine de douche d'où elle sortait lorsqu'on l'appelait, elle a trouvé sa place dans la chambre, en haut de l'armoire. De là, elle pouvait voir tout ce qui se passait dehors et notamment les allées et venues de nos deux petites chiennes.

    Durant les 5 premiers jours, elle n'a pas cherché à sortir. Sa gamelle et faire dodo lui suffisaient amplement. Puis l'envie du dehors a été la plus forte. Elle a commencé à sortir tôt le matin lorsque les chiennes dormaient encore, puis elle a pris de plus en plus d'assurance au point de passer ensuite ses journées et tard le soir dehors à gambader ou dormir bien tranquille sur un tas de bois ou sur le barbecue (toujours en hauteur). Fini les dodos en haut de l'armoire, elle a commencé à aller sur son arbre à chat qui était quand même plus moelleux. Chaque jour qui passait était un jour gagné en caresses et ronrons. Camélia est de moins en moins craintive, et nous l'aimons de plus en plus. Le temps finira par l'apaiser complètement.

    Nous sommes maintenant rentrés dans l'Yonne pour 15 jours avant de repartir à Saint Vivien.* Si j'ai un conseil à donner à tous les adoptants : suivez à la lettre les conseils qui vous sont donnés par l'Ecole du Chat. Moi, dans l'Yonne, j'ai fait tout le contraire de ce qui m'avait été recommandé : j'ai laissé sortir Camélia trop tôt et elle n'est pas rentrée à la maison. J'ai averti tous mes voisins (car elle ne répondait pas à nos appels) et grâce à eux, Camélia a été retrouvée deux jours après sur un toit à 3 mètres de hauteur, tout près de notre maison. Mon mari et moi en avons pleuré de bonheur, nous l'aimions déjà tellement. »

    * Les maîtres de Camélia vivent dans l'Yonne mais possèdent une résidence secondaire à Saint Vivien.

    1 commentaire
  • La maitresse de Cerise, Donuts et Colibri nous en donne des nouvelles.

    « Cerise (qui s'appelait Cracotte à l'origine), adoptée en juin 2007, Donuts, adopté fin septembre 2008, et Colibri, adopté début octobre 2008 (si mes souvenirs sont bons) s'entendent très bien ! Ils sont très affectueux, surtout les deux mâles. Ils adorent se courser dans l'appartement et chahuter.

    Donuts est le plus jeune, et c'est le plus grand et le plus fort. Cela embête Cerise qui râle souvent quand ils jouent, car elle doit trouver qu'il y va un peu fort. Ils ont une passion démesurée pour les toilettes, et m'y suivent dès que j'y vais (surtout Donuts et Colibri).

    Cerise est espiègle, râleuse (quand on ne fait pas ce qu'elle veut), très joueuse (sa passion est de nous amener sa balle pour qu'on la lui lance, puis elle nous la ramène, et c'est reparti). Elle nous pique nos chaises de bureau (la mienne ou celle de mon ami), et on n'a pas le cœur de la déloger, alors, on travaille debout !

    Donuts est gourmand, très gentil, fait parfois quelques bêtises, et adore s'installer sous le lit. Moi, je n'aime pas trop ça, car c'est plein de poussière, là-dessous... Donuts a l'habitude de passer près de moi, de se frotter contre ma jambe, et d'attendre que je vienne le caresser. Il ne miaule pas beaucoup, juste quand il a faim ou peur.

    Colibri est très affectueux, ne rate aucune occasion de se faire caresser, aime bien arracher la tapisserie des toilettes, pourrait passer des heures à nous lécher les mains... Il se cache encore quand des gens qu'il ne connaît pas viennent. Mais ceux qu'il a déjà vus, il les laisse le caresser, ayant compris qu'ils n'allaient pas l'emmener. Il a une particularité très amusante: quand il appelle les deux autres, il a un miaulement très drôle, comme s'il chantait.

    A bientôt pour d’autres nouvelles ! »


    2 commentaires

  • « Nous venons de voir Blondie en ballade dans le jardin. Elle campe en ce moment 
    sous les appentis à bois dans le fond du jardin. Elle vient aux abords de la maison, monte les escaliers, se déplace sans crainte. Elle est magnifique : toujours aussi jolie et en parfaite santé. Elle a bien grossi.

    Objectif atteint :
    elle est en sécurité, en plein air avec à boire et à manger. »

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique