• Kitty est "en vacances". Sa famille d'acceuil est partie pendant 15 jours. Elle est donc maintenant sous la garde d'une autre famille temporaire. Celle-ci nous en dit plus.


    « Kitty est un amour de chat. Elle déborde d'amour et en demande tout autant. Elle est très collante, hyper présente, très sociable, en demande constante de caresses. Elle n'est pas du tout sauvage, très curieuse, très exploratrice. Par contre, elle a un bon petit caractère et elle est très exclusive. Elle "vire" les chats de la maison pour monopoliser tout notre amour. C'est une râleuse : elle grogne et crache (par inquiétude) contre tout et rien. Nous pensons qu'il vaudrait mieux pour elle une famille aimante et présente sans autres animaux. »

    Pour plus d'informations ou pour adopter Kitty, contactez Marie-France au 06.08.60.62.71 (entre 10h30 et 19h, sauf le dimanche), ou Nicole au 06.82.00.91.41.

    Voir son annonce : cliquez ici.


    Le 28 juillet 2009
    Après 2 semaines passées dans sa nouvelle famille d'accueil, KITTY :
    - apprécie la compagnie de Rémi et Cosette, les chats de la maison,
    - est devenue hyper câline,
    - aime le jardin,
    - dort dans la chambre (a choisi son coin),
    - respecte les interdits,
    - n'est pas jalouse ,
    - est hyper sociable,
    - est bien évident très propre,
    - déborde toujours autant d'amour.


    1 commentaire
  • Voici des nouvelles de Blondie qui a été adoptée récemment (cliquez ici pour voir son histoire). Sa nouvelle famille nous parle d'elle.

    Le 25 juin, une petite semaine après l'adoption de Blondie.
    « L'objectif est atteint : Blondie est en sécurité. Elle a choisi de rester ici. Les portes sont ouvertes dans la journée. J'ignore si elle sort, ce qui est sûr, c'est qu'elle passe ses nuits dedans. Elle mange avec appétit, boit, utilise la litière. »

    Le 29 juin.
    « Notre petite protégée évolue bien. Comme je l'imaginais, elle est sous l'escalier intérieur sur des fauteuils de jardin en résine. Elle ne se cache plus mais reste à distance de sécurité. Je lui ai mis son tapis (que vous avez apporté). Elle monte nous trouver, mais reste sur le palier. Puis, vivement, elle regagne sa "planque". Elle est toujours aussi jolie. A bientôt pour de prochaines nouvelles ! »

    A bientôt, Blondie, et encore merci à ta nouvelle maîtresse de prendre aussi bien soin de toi !


    1 commentaire
  • Rappelez-vous quelques semaines en arrière nous lancions un appel à l'aide pour Camélia, petite chatte sociable trouvée errante sur Blaye et non desirée dans le quartier où elle avait trouvé refuge. Faute de place en famille d'accueil, Camélia attendait dehors qu'une famille décide de l'adopter. (voir l'ancien appel pour Camélia en cliquant ici).

    La semaine dernière, Mme G., qui a malheureusement récemment perdu sa chatte, tombe sur l'appel pour Camélia en parcourant notre blog et c'est le coup de foudre ! Cette dame nous raconte...

    « [Lorsque j'ai vu Camélia pour la première fois sur le blog, j'ai eu un coup de coeur. J'ai consulté mon mari] qui
    n'a pas hésité une seconde et a tout de suite été d'accord avec moi pour l'adopter. 

    <span-style-span></span-style-span><span-style-span></span-style-span><span-style-span></span-style-span><span-style-span></span-style-span><span-style-span></span-style-span><span-style-span></span-style-span><span-style-span></span-style-span><span-style-span></span-style-span>Elle sera très heureuse avec nous. Rien n'est trop beau pour nos animaux. Nos chiennes dorment d'ailleurs dans notre lit, tout comme Coquille le faisait (ndlr, Coquille est la chatte disparue de M. et Mme G.). On cède à tous leurs caprices !

    <span-style-span></span-style-span><span-style-span></span-style-span><span-style-span></span-style-span><span-style-span></span-style-span><span-style-span></span-style-span><span-style-span></span-style-span><span-style-span></span-style-span><span-style-span></span-style-span>Nous avons hâte d'aller récupérer Camélia. Dans l'immédiat, elle aura deux maisons, l'une dans l'Yonne et l'autre dans le Médoc. Nous espérons qu'elle ne sera pas trop dépaysée et qu'elle s'adaptera très vite après toutes ces souffrances. »

    M. et Mme G. viendront chercher Camélia au mois de juillet lors de leur prochain séjour dans le Médoc. Nous attendons impatiemment cette belle rencontre et nous partagerons avec les lecteurs de notre blog photos et nouvelles dès le mois de juillet.

    Pour conclure, comme disait Aliénor notre Secrétaire, "des gens avec un grand cœur comme ça, c'est vraiment admirable !".


    2 commentaires
  • Des nouvelles de Darius par sa maîtresse Catherine...


    « Darius va bien. Ce n'est plus le même malgré son regard un peu triste, inquiet. Il est heureux dans son jardin. Il se cache dans les herbes comme un chaton pensant être bien camouflé. Il attend le retour de sa mère (sa maîtresse). Il est comme partagé entre l'inquiétude et la curiosité. Quel Amour, ce petit être si fragile et si fort en même temps. »
     

    3 commentaires
  • Voici quelques temps, nous avons reçu l'appel d'une jeune femme, Caroline, qui venait juste de récupérer un petit chaton très sauvage dans son jardin. Caroline faisait partie d'une association semblable à la notre sur Toulouse avant de déménager.

    Après plusieurs coups de fil et mails entre notre Présidente, notre "blogueuse" et une famille d'accueil, nous avons réussi à joindre Magali, l'une de nos conseillères et également famille d'accueil, qui a aussitôt accepté d'aller récupérer ce pauvre minou. Elle nous parle aujourd'hui de lui.

    « Arrivé chez moi, ce petit chaton, qui paraissait noir et blanc mais qui est en fait tigré et noir, restait vraiment intouchable. Des crachats, des morsures et des griffures ont rythmé les 3 premiers jours de son séjour.

    Et puis, le 4ème jour, un peu coincé dans mes bras (assis dans la salle de bain), après quelques caresses, voilà un premier ronron !!! Quelle joie !!! C'est ma première grande victoire avec ce chaton que je n'ai pas encore baptisé car mâle ou femelle, je ne sais pas encore.

    Sur cette belle lancée, le soir même, je retente l'expérience pour essayer de savoir son sexe. Et là, il se calme, il ronronne, c'est un mâle. Je le baptise Eben.

    Grâce à mes chats, il ose s'approcher de moi plus facilement. Plus les jours passent, plus les câlins sont faciles.

    Et puis après une semaine en notre compagnie (mes 2 chats, ma chienne, mon mari et moi), il se promène dans la maison sans avoir peur des hommes. C'est impressionnant la vitesse à laquelle il évolue. Depuis 3 jours j'ai le droit à des siestes ronronnantes durant de longs moments.

    Ce n'est que du bonheur : comment ne pas s'y attacher? »


    Pour plus d'informations ou pour adopter Eben, contactez Marie-France au 06.08.60.62.71 (entre 10h30 et 19h, sauf le dimanche), ou Nicole au 06.82.00.91.41.


    Et pour finir, une petite vidéo d'Eben qui a déjà oublié de cracher et de faire le gros dos à sa maîtresse...


    4 commentaires
  • Surprise !!

    Une petite video !! Ne sont-ils pas adorables ?! Merci Aude !!


    2 commentaires
  • Des nouvelles fraîches de Cracotte (Colchique) par sa maîtresse Aude…

    « J'ai vu l'article concernant mes pensionnaires sur le blog, c'était très sympa !

    Pour Colchique, enfin Cracotte, c'est vrai que je n'ai pas eu d'autre choix que de l'adopter. Un tel amour, il ne faut pas passer à côté !! J'ai longuement hésité car je vis en appartement mais visiblement elle s'y fait. Elle est quand même craintive donc elle apprécie d'être au calme et en sécurité. Le câlin du matin lorsque le radio-réveil s'allume rend la perspective d'une longue journée de travail (peu passionnante...) moins difficile.

    J'ai été surprise par sa réaction à l'arrivée des 2 petites boules de poils, Ernesto et Eloi. Ils avaient encore besoin de la présence d'une mère et Cracotte s'est dévouée ! C'est fantastique de les voir tous les 3 mais je suis jalouse car, du coup, elle "m'accorde" moins de temps. :-D

    Elle participe à leurs jeux, leurs siestes, elle dévore leurs croquettes et eux sa pâtée. Je ne sais pas si elle réagirait aussi bien avec des chats adultes.

    J’aide l'association depuis 1 an et j'ai vécu beaucoup de bons moments avec tous les matous passés chez moi. Bon, ce n'était pas toujours une partie de plaisir, entre les malades et les sauvages, il y a eu quelques découragements. 

    Mais aujourd'hui j'ai ma Cracotte, mon petit rayon de soleil et ça c'est fantastique ! »


    3 commentaires

  • À vos commentaires...

    5 commentaires
  • Ci-dessous, les nouveaux copains de jeu de Darius posent en star. 
    Leur maîtresse fait les présentations... 


    « Je vous présente la nouvelle petite famille de Darius.

    La noire, c'est Isis, 14 ans. Elle est arrivée de Bayonne à 3 mois "à la mort à la VIE".

    La tigrée marron, c'est Mimine qui s'est réfugiée dans le coffre de ma voiture le ventre plein (9 ans). Sa fille Cléo, venue au monde à la débauche, 7 ans, tigrée et blanche. On pourrait presque la confondre avec Caline qui n'a que 2 ans et que j'ai trouvé dans un caniveau alors qu'elle avait à peu près 3 mois.

    Ensuite, Belle et Cheyenne, 3 et 2 ans. Et enfin, Juliette, notre gentille lapine de 5 ans qui vie en liberté avec tous ses amis. »


    3 commentaires
  • Vous souvenez-vous de Colchique, la minette au début peureuse récupérée gestante sur une aire d'autoroute ? Vous rappelez-vous d'Aude qui l'a prise en accueil, a craqué sur elle et a fini par l'adopter ? Eh bien, ces deux-là forment à présent une équipe soudée œuvrant pour la cause féline. Elles prennent soin ensemble de chatons sauvés de la rue avant leur adoption. Colchique, aujourd'hui Cracotte, s'occupe d'eux comme une mère adoptive et leur procure ainsi un passage tout en douceur de la protection de leur mère sauvage à celle de leur nouvelle famille. Et d'après Aude, ce n'est pas Ernesto ou Eloi qui s'en plaignent !



    « Juste une petite photo pour montrer à quel point les jeunes Eloi et Ernesto sont malheureux auprès de leur "nouvelle mère".

    La belle Colchique (renommée Cracotte) s'occupe très bien de "ses petits". »

    4 commentaires
  • Darius, initialement baptisé Douglas, vient d’un groupe de chats stérilisés qui vivent en bord de Garonne. Capturé avec ses compagnons, il inspirait vraiment la pitié tant il semblait résigné et malheureux. Nicole, notre trappeuse, s’est apitoyée sur son sort. C'était un chat un peu apathique mais sans aucune méchanceté. Il n'avait aucun souci de santé grave (négatif au test FIV et FELV), seulement un peu de gale auriculaire qui se soigne très bien. Comme c'est un chat à poil long, le manque de soins lui a causé des problèmes de nœuds et il a dû être rasé par endroit.

    Bref, ce chat méritait de trouver une famille qui le remette en confiance et lui redonne le goût de vivre. Débordés par le nombre de chats à recueillir méritant tous une famille, nous avons tout de même laissé une chance à ce petit sauvageon et l’avons proposé gratuitement à l’adoption au lieu de nous résigner de suite à le remettre en liberté sur son lieu de vie.

    Miracle !! Une dame émue par son regard malheureux et son histoire s’est proposée de l’adopter. Depuis, que de changements !! Son adoptante nous parle de Darius…

    « La première fois que j'ai vu Douglas, j'ai reçu un upercut dans le cœur : son regard m'a tout dit en l'espace de quelques secondes et là, j'ai dit : « c'est moi, moi qui vais lui attacher sa bouée de secours, lui refaire faire surface, l'oxygéner. » Nicole a-t-elle ressenti mon émotion quand je l'ai appelé ?  Merci Nicole de m'avoir choisi.

    Douglas est arrivé quelques jours après mon appel, mon coeur sortait de ma poitrine. Nicole était triste, avec une réserve bien logique. Son prénom ne me convenait pas. Il fallait lui donner la force de se battre, alors j'ai choisi DARIUS (empereur qui sauva l'égypte). Comme ce jeune homme, j'étais terrifiée.

    Darius m'a fait vivre des moments d'angoisse. Il fallait maîtriser, son regard perdu, sa soumission, son refus de manger, de boire, ses pipis sur son joli pelage, ses gros besoins aussi, ses cachettes, dont, sous la baignoire (2 jours). J'étais assise "près de lui", je parlais, il fallait qu'il connaisse ma voix. Je l'appatais avec des morceaux de pâté, rien... Au moment où nous allions casser la baignoire, oups! un petit museau.  Si forte était mon émotion que j'ai fait du n'importe quoi et Darius s'est remis dans son trou, alors, lumière éteinte. Silence, attente......... Là, il est sorti, pensant être seul, pour manger son morceau. Le seul réflexe qui m'a fait pleurer a été de le tirer par la queue (encore une souffrance) et le sortir vite.

    Les photos que vous voyez ici devraient vous parler ; trop de choses à vous écrire, j'ai peur de vous lasser. Je vous enverrai d'ailleurs bientôt des photos de sa nouvelle petite famille d'animaux, dont sa copine Caline.

    Si je devais mettre des titres sur la vie de Darius :
    Grande souffrance
    Sauvetage (merci à toute l'équipe de l'école du chat)
    Adaptation (tentative, observation, refus, peur)
    Amélioration (sentiments, tendresse)
    Maintenant les jeux commencent..............................Bonheur.

    Sincèrement »


    Merci, merci à vous d’avoir donné une chance à Darius. Quel changement !! Méconnaissable !! Merci pour toutes ces photos que nous n’avons malheureusement pas pu toutes publier.

    A bientôt pour faire la connaissance des amis de Darius.


    7 commentaires
  • Voici l'histoire de ces deux minettes libres, preuves vivantes que les chats errants protégés peuvent vivre au-delà de 10 ans. Ces deux chattes ont probablement au moins entre 10 et 13 ans.

    Elles ont croisé la route de l'Ecole du Chat dans les années 98 ou 99, lors de la création de l'association. Nos bénévoles alors inexpérimentées ont tout fait avec les maigres moyens de l'époque pour mettre fin à la prolifération de plusieurs groupes de chats errants sur le domaine universitaire. Ils étaient nourris par une dame qui ne s'est pas occupée de les faire stériliser et leur nombre a augmenté très rapidement au fil des années.

    Mimine, dite la grand-mère, est la mère de la Moumoune. Faute de mieux, l'une de nos bénévoles a commencé à donner la pilule à Mimine pour tenter de contenir la prolifération. La Moumoune, par contre, ne se laissait pas approcher et elle a mis bas d'une portée de 3 chatons. Non equipés, sans refuge, sans cages et surtout sans expérience avec les chats sauvages, nos bénévoles ont tout fait pour protéger la Moumoune et ses chatons : elles ont construit un abri de fortune avec des cartons dans le renfoncement d'un bâtiment pour protéger les petits et leur mère dont elles s'occupaient quotidiennement.

    Au début, les deux minettes s'occupaient toutes les deux des petits, la grand-mère se couchant avec eux dans le carton. Puis, 8 jours après la naissance, la Moumoune a chassé sa mère gentiment mais sûrement. Mimine s'est eloignée, comme résignée. Quand les chatons ont été en âge de marcher, une bénévole leur a fabriqué un parc avec les moyens du bord. Puis, enfin, ils ont pu être retirés à leur mère et ont tous trouvé une famille d'adoption.

    Après maintes péripéties et grâce à une cage-trappe prêtée par la SPA, nos bénévoles ont enfin pu capturer les minettes pour les faire stériliser. L'association est depuis bien plus expérimentée et équipée. Ces deux minettes vivent toujours au même endroit et les voici il y a 8 jours. Ne sont-elles pas adorables, ces deux grand-mères ?


    4 commentaires
  • Cet adorable petit chat aura laissé sa trace dans le cœur de nos bénévoles. Recueilli en pleine forme en 2008 par notre association avec ses 5 frères et sœurs et 4 adultes, rien ne laisse présager sa maladie.

    <o:p></o:p>

    Sa famille d’adoption possédant un autre chat, elle fait tester Dartmoor avant de le faire vacciner. Résultat : positif au FIV (Sida du chat). Dartmoor est porteur mais en excellente santé. Malgré cela, craignant pour son premier chat, la famille de Dartmoor préfère s’en séparer.

    <o:p></o:p>

    Sa seconde famille l’adopte en connaissance de cause. Il s’agit du premier chat de la jeune fille de la maison. Néanmoins, après seulement quelques temps, la demoiselle de 13 ans s’avère « ne pas être très chat ». Retour à l’association pour Dartmoor dont personne ne semble vouloir.

    <o:p></o:p>

    Le temps passe ainsi que les journées d’adoption sans issue pour lui. Puis, le 15 avril dernier, la roue tourne pour ce petit chat si gentil : une troisième famille lui donne sa chance. Nous espérons de tout notre cœur que cette fois est la bonne pour Dartmoor et qu’il a trouvé là une famille pour la vie. Il n’y a pas de raison qu’il en advienne autrement : il est si attachant ! <o:p></o:p>


    3 commentaires
  • Voici Colchique, une jolie petite minette d'environ 2 ans. Colchique faisait partie d'un petit groupe de chats vivant sur une aire de repos de l'autoroute A62 (Bordeaux-Toulouse). Sa compagne d'infortune et les chatons de celle-ci ont été récupérés par une dame au grand coeur qui n'a malheureusement pas réussi à attrapper Colchique. L'Ecole du Chat est intervenue pour aider à capturer Colchique et l'a prise en charge. Elle etait gestante. Elle a été tatouée, testée négative FIV/FeLV et stérilisée, puis mise à l'adoption.

    Un peu timide à son arrivée dans sa famille d'accueil, elle s'est très vite montrée très sociable. Son bon caractère et son envie insatiable de câlins ont finalement eu raison de sa protectrice qui vient de l'adopter officiellement !

    Nous sommes ravis de cet heureux dénouement et souhaitons à Colchique et à sa nouvelle maîtresse beaucoup de bonheur.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique