• Cherchons terrain pour 3 chats

    chatte abattoir novembre 2011Nous cherchons à déplacer en urgence 3 chats de leur lieu de vie actuel devenu hostile vers un jardin ou terrain à l'écart de la circulation. Les personnes acceptant de les accueillir n'auront qu'à laisser à leur disposition une réserve de croquettes et d'eau fraiche et à garder un œil sur eux. Les chats vivront leur vie à l'extérieur. Il faudra tout de même une période d'acclimatation d'un bon mois dans un abri fermé (garage, cabanon, cave, etc.).

    Ces 3 chats, 1 femelle (rousse et blanche en photo dans cet article) et 2 mâles (1 noir et blanc et 1 roux et blanc), vivent actuellement aux abattoirs de Bordeaux qui vont définitivement fermer le 31 décembre (il semblerait que les travaux soient repoussés en février). Un gros chantier va s'en suivre pour transformer les lieux en un musée, l'accès sera condamné et le lieu deviendra hostile aux chats. Si nous n'intervenons pas, au mieux, ils se déplacerons d'eux-mêmes et se grefferons sur un autre groupe en ville ; nous en doutons car ils sont nés là-bas, n'en sortent jamais (c'est très grand), y sont nourris depuis leur naissance. Au pire, ils seront ignorés et mourrons de faim ou la SACPA sera contactée. Sans compter les innombrables accidents dont ils pourraient être la victime sur un tel chantier (il en avait fallu moins à Beauty qui s'était laissée enfermer et risquait une lente agonie).



    Le 8 décembre 2011

    La collègue de l'une de nos bénévoles accepte de recueillir l'un des 3 chats. Elle a un cabanon au fond de son jardin, c'est parfait ! Merci beaucoup à elle et à Chantal d'avoir fait passer le mot autour d'elle ! 


    Le 21 décembre 2011

    Finalement, ce sont deux chats qui se retrouvent chez Stéphanie à Izon : Croquinet le noir et blanc et Fiona la rousse et blanche. Ils sont pour le moment enfermés dans une grande pièce et y resteront pendant quelques semaines le temps de s'acclimater à leur nouveau territoire. Ils vont bien, ils dorment sur le clic-clac à leur disposition, font bien dans la litière, ils s'amusent la nuit, et quand Stéphanie entre, ils se glissent tout doucement derrière le clic-clac sans s'affoler. 

    Dans quelques semaines, ils seront autorisés à sortir dans le jardin. Ils sont bien entendu tatoués. Le lotissement est très calme, avec de grands jardins autour des maisons et très peu de circulation. La maison ne donne pas directement sur la rue mais sur un petit parking privé.

    Nous leur souhaitons de bien s'adapter à leur nouveau territoire dans quelques temps. Un déplacement reste toujours un ultime recours à cause des risques qu'un territoire inconnu engendre pour un chat.

    Un grand merci à Stéphanie pour sa générosité !



    Début janvier 2012

    Cadeau de nouvelle année : devant la détresse de ce pauvre dernier chat et le manque de candidats pour l'accueillir, Stéphanie se dévoue ! Quelle chance pour ces chats d'avoir croisé son chemin !

  • Commentaires

    1
    Mathilde
    Dimanche 6 Novembre 2011 à 11:39
    La personne qui les nourrit actuellement propose de payer une pension pour assurer l'achat de la nourriture. Par ailleurs, le risque le plus gros est qu'ils commencent à se cacher à l'arrivée des engins et qu'ils se retrouvent coincés ou écrasés sous les batiments qui seront détruits !
    2
    tatou
    Lundi 5 Décembre 2011 à 13:58
    Bonjour, n'Est il pas possible de les recueillir comme les autres dans une pièce et de tenter une socialisation??
    3
    spokinou
    Lundi 12 Décembre 2011 à 08:57
    je n'ai malheureusement aucune solution à vous proposer, mais n'est t'il pas possible, une fois qu'ils seront trappés, de les confier à un refuge -autre que la SPA- qui prend toutes sortes d'animaux ? au moins le temps de les rendre moins "sauvages" ? je me doute que la bénévole qui les connait doit être désespérée, et j'aurais vraiment aimé pouvoir l'aider (si une aide financière complémentaire est nécessaire, vous pouvez lui communiquer mon mail, merci)
    4
    nd
    Samedi 17 Décembre 2011 à 21:42
    Bonjour Ces chats sont ils sociables ou peuvent ils être sociabilisés ?
      • Emilie G Profil de Emilie G
        Vendredi 23 Décembre 2011 à 14:22
        Bonjour, Je pensais que Maria passerait par là pour répondre mais entre les captures et ses examens, ça doit être difficile pour elle. Donc a priori non, ces chats ne sont pas socialisables ni destinés à être socialisés. Mais il faut toutefois les laisser en intérieur le temps qu'ils s'acclimatent à leur nouveau point nourrissage avant d'être lâchés sur leur nouveau territoire, donc ce temps-là peut en dire beaucoup sur leurs capacités à apprécier la présence très proche de l'Homme. Merci.
    5
    tatou
    Jeudi 22 Décembre 2011 à 00:33
    alors des nouvelles quant à ma proposition???
    6
    Aliénor
    Jeudi 22 Décembre 2011 à 21:39
    Non, ces chats ne sont pas socialisables.
    7
    spokinou
    Vendredi 23 Décembre 2011 à 10:07
    la réponse d'Aliénor est très bizarre ! et pas très encourageante pour la personne qui vient de recueillir deux de ces chats....et j'ai eu la même expérience qu'elle, il y a presque 4 ans, en prenant chez moi une des chattes remise sur site par votre assoc et qui était en "danger" pour des raisons de santé ; après trois mois dans une petite pièce ayant vu sur l'extérieur, elle a pris possession de SA maison, devenant la défenderesse de son territoire, mieux que mon autre chat qui vivait avec mois depuis 6 ans à l'époque, certes son regard devient parfois un peu étrange, et là je sais que j'ai dû dépasser ses bornes (mais lesquelles), mais tout va bien, c'est un amour de chatte, sociable, propre, affectueuse ; j'ai eu dernièrement des problèmes qui m'ont obligée à faire venir quelqu'un pour s'occuper de mes animaux, et c'est elle qui a posé le moins de problèmes, donc....tout est possible
      • Emilie G Profil de Emilie G
        Vendredi 23 Décembre 2011 à 14:19
        Je suppose qu'Aliénor voulait dire que ces chats ne sont A PRIORI pas socialisables, ou qu'en tous cas, notre but n'est pas de les enfermer et de les socialiser à tout prix. Par contre je vous confirme qu'avec le soutien de Maria qui procure ses conseils à Stéphanie, le but est d'utiliser l'opportunité du temps de l'adaptation de ces chats en intérieur (qui je rappelle est au minimum d'un mois avant leur relâcher sur leur nouveau lieu de vie afin d'éviter les risques de déplacement sur d'autres terrains alentour pas forcément hospitaliers et où ils ne trouveront pas forcément à manger) pour essayer de les habituer à la présence humaine à proximité, de manière à pouvoir d'autant mieux les protéger par la suite. Maria a également vécu l'expérience de plusieurs chats a priori sauvageons qui sont devenus sociables avec leur maître après des semaines voire des mois de patience. C'est tout le mal que l'on souhaite à ces deux-là. Mais nous rappelons que le but est d'accepter que ces chats (ainsi que le troisième chat à déplacer) resteront sauvageons et de leur procurer un lieu de vie en extérieur aussi protégé que possible car c'est la vie qu'ils ont toujours connue (pour ces trois-là en tout cas). Merci à vous pour vos encouragements à Stéphanie.
    8
    spokinou
    Vendredi 23 Décembre 2011 à 15:43
    une chose est sure, je "tire mon chapeau" à Maria, qui je crois était déjà venu au secours de coucounet ! sans la connaitre, je trouve formidable toutes ses interventions et son dévouement pour la cause des animaux
      • Emilie G Profil de Emilie G
        Vendredi 23 Décembre 2011 à 16:06
        Oui il s'agit bien de Maria qui a de nombreux sauvetages et captures à son actif cette année ! On lui souhaite bonne chance pour ses examens.
    9
    Aliénor
    Samedi 24 Décembre 2011 à 11:02
    Spokinou, Emilie a très bien résumé ce que je voulais dire: ces chats ne peuvent pas être enfermés dans une pièce dans le but de devenir des chats sociables, comme nous le faisons avec les chats à l'adoption! Ce qui était la question de Tatou. Notre but n'était pas de leur trouver des "adoptants", mais une famille qui les accueille sur son terrain et qui accepte, s'il le faut, qu'ils ne restent que des chats que l'on aperçoit dans le jardin. Si votre expérience fait plaisir à lire, elle n'est pas la plus courante, car ce sont des chats qui ont toujours vécu à l'extérieur loin du contact humain, et qui aiment cette vie. Tous les matous ne sont pas "faits" pour la vie avec les humains et certains serainet bien malheureux si on leur imposait. Merci en tout cas aux personnes qui ont recueilli les "matous de Maria", c'est un très beau geste.
    10
    spokinou
    Samedi 14 Janvier 2012 à 20:51
    je viens de voir votre encart concernant le dernier chat à sortir du chantier des abattoirs, le travail de cette bénévole est vraiment formidable et le dévouement de sa copine Stéphanie tout aussi remarquable ; j'espère vraiment sincèrement que les minous s'adapteront à leur nouvelle vie, et leur "maitresse" aussi !!!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :