• L'École du chat de Bordeaux mène une action de régulation, d'accueil et d'adoption.

    <figure min-height="0px 100px 200px 280px 360px">

    Dimanche, neuf chatons ont été adoptés

    Pauline, 12 ans les garderait bien tous.

    <figcaption>

    © PHOTO DANIEL CHARPENTIER

    </figcaption></figure>

     


    L'École du chat libre de Bordeaux a organisé dimanche dernier une journée d'adoption au château Beaumont. À la fermeture, neuf des 15 chatons proposés, âgés de 4 à 6 mois, et une chatte de 4 ans avaient trouvé un maître. Nicole Lopes, la présidente de l'association, a expliqué l'éventail des actions menées par l'association.

    Le but premier est de capturer et de stériliser les chats vagabonds si possible avant que leur reproduction ne prennent des proportions trop importantes. « On peut nous signaler des chats errants, mais aussi si on découvre chez soi une chatte avec sa portée ».

    Les chats capturés sont opérés puis remis en liberté à l'endroit ou ils vivaient pour les plus sauvages d'entre eux, les plus sociaux peuvent être proposés à l'adoption en fonction des places disponibles dans les familles d'accueil car toute la difficulté du fonctionnement de l'association résident dans le nombre, toujours insuffisant, de familles prêtes à accueillir pendant quelques mois, chatons et jeunes chats dans l'attente de l'adoption.

    Ying et Chuan, un couple de jeunes Chinois venus dans la région pour travailler dans le milieu vinicole, sont venus chercher une compagne pour leur chat qui semble s'ennuyer tout seul à la maison. D'autres adoptants, plus âgés, viennent rechercher une compagnie ou encore remplacer un compagnon à quatre pattes qui vient de les quitter, l'important étant au final que les adoptés et les adoptants soient heureux.

    Renseignements : Mathilde Leblond, 06 62 78 05 73. Site Internet : www.ecole-du-chat-bordeaux.com Prochaine journée d'adoption le samedi 13 octobre à Talence.
    http://www.sudouest.fr/2012/10/03/dimanche-neuf-chatons-ont-ete-adoptes-838570-2754.php
    Publié <time datetime="ISO date">le 03/10/2012 à 06h00</time>


    votre commentaire
  • Une journée d'adoption est prévue aujourd'hui.

    <figure min-height="0px 100px 200px 280px 360px">

    Des chats à adopter

    <figcaption>

    Les chats attendent un nouveau maître.
    © PHOTO PA. D.

    </figcaption></figure>
    L'École du chat de Bordeaux dont les locaux se situent à Talence à côté des jardins familiaux de château Raba, organise une mini-journée d'adoption aujourd'hui samedi 11 août, de 15 heures à 18 heures, au local de l'association, 22, rue du 19-Mars-1962.

    Pour pouvoir adopter, il faut impérativement présenter deux enveloppes timbrées standard, une photocopie d'une pièce d'identité de l'adoptant et un justificatif de domicile récent.

    La personne qui souhaite adopter un chat doit se munir d'une cage de transport qui se ferme parfaitement. Des frais d'adoption sont également à prévoir. Renseignements : 06 25 24 88 27 ou 06 08 60 62 71.

    http://www.sudouest.fr/2012/08/11/des-chats-a-adopter-792262-3200.php
     


    votre commentaire
  • L'opposition municipale garde dans le collimateur trois associations sportives, plus une à but économique : question de choix politiques ou éthiques.

    La décision d'attribution des subventions aux associations est toujours un moment politique important. Si l'on doit tenir compte de la prudence des opposants à ne pas se faire mal voir des bénévoles qui les dirigent, car si elles représentent un nombre important d'adhérents, il en est tout de même quelques-unes qui ne passent pas.

    Ce fut encore le cas à l'occasion de la dernière séance du Conseil municipal (voir « Sud-Ouest » du 14 avril) lorsque Bernard Cloup, l'adjoint délégué aux finances, a présenté la liste des subventions de fonctionnement, dans la foulée du budget primitif 2012.

    93 associations

    Au total, 93 associations talençaises subventionnées à hauteur de 1 364 270 euros, plus dix-sept associations non talençaises ayant des activités sur la commune et qui se voient attribuer un total de 20 000 euros.

    Où Petra Rosay (Collectif citoyen) estime que : « 101 000 euros pour le club des sports motorisés, cela fait beaucoup ! Quand la commune paie plus de 50 % d'une subvention, cela m'interroge ».

    Rappelons que ce club a aussi un accord de financement avec le Conseil général. Toujours aussi énervée, Monique de Marco (Europe Écologie - Les Verts), lorsqu'il s'agit de sports motorisés : « J'ai toujours demandé les comptes de l'association et il a toujours fallu batailler pour les avoir. Est-ce que cette association continue à ne pas donner son bilan financier et d'activités ? Depuis 2001, nous votons contre cette subvention énorme ! »

    Alain Cazabonne, le maire, est formel : « Cette association respecte d'autant plus les règles que le Conseil général, qui la subventionne aussi, est rigoureux sur l'attribution de sa subvention. »

    Des abstentions

    Toujours est-il que les écologistes se prononcent contre cette subvention à l'École talençaise des sports motorisés, contre celle attribuée au Cercle des nageurs de Talence et s'abstiennent pour Talence-Innovation.

    Bernard Conte (écologiste- anticapitaliste) s'abstient lui aussi pour les trois précitées, ainsi que pour le Club de voile. Même chose pour les élus PS, Denise Greslard y ajoutant l'École du chat.

    Quant à Petra Rosay, elle s'est abstenue sur Talence-Innovation, le club des sports motorisés, ainsi que pour Aquitaine-Talence voile.

    http://www.sudouest.fr/2012/04/17/passes-d-armes-sur-les-subventions-690136-706.php
     


    votre commentaire
  • Bassens Actu 2012 - page30

    votre commentaire
  • Des chats errants envahissants
    L'École du chat lutte contre la prolifération des chats errants.


    chat errant












    La stérilisation des chats permet de contenir leur population. 


    L'École du chat de Bordeaux, association reconnue d'intérêt général, installée à Talence, qui milite pour la stérilisation des chats errants, lance un appel. « L'importance de la population des chats errants est méconnue du grand public tant ils ont une propension, par instinct de survie, à vivre cachés le jour pour sortir la nuit. Toute personne nourrissant une chatte errante verra naître une portée de chatons et ceux qui parviendront à survivre se reproduiront à leur tour. Ils finiront ainsi par constituer un groupe important et le quartier sera envahi. »

    Briser le cercle infernal

    « Pour briser ce cercle infernal, la seule solution efficace et humaine est la stérilisation. Une chatte peut connaître ses premières chaleurs dès l'âge de 5 ou 6 mois. Même la plus sauvage peut être capturée à l'aide d'une cage piège et même gestante être stérilisée. Or, il naît beaucoup plus de chatons qu'il n'existe de possibilités d'adoption. Pour tenter d'enrayer ce phénomène, l'association aide à faire stériliser les chats errants avec l'aide de vétérinaires partenaires de l'association, faisant preuve ainsi d'une réelle efficacité dans la lutte contre la reproduction anarchique, son premier combat. Mais faute de moyens, elle ne peut gérer tous les problèmes de chats errants sur la Communauté urbaine de Bordeaux et ne souhaite qu'une chose, aider à la création d'autres associations prêtes à mener le même combat », expliquent Nicole Lopes et Jacqueline Vives.

    L'association peut recueillir certains chats sociables avec l'intention de les faire adopter via le site Internet, visibles dans leurs familles d'accueil ainsi que lors des journées d'adoption qui sont organisées le deuxième samedi de chaque mois. L'association est par ailleurs en constante recherche de bénévoles. Le local, situé dans le quartier de Raba, à côté des jardins familiaux, est ouvert les mardis et samedis, de 16 heures à 19 heures.

    Renseignements stérilisations : 06 82 00 91 41. Renseignements adoptions : 06 08 60 62 71.
    Site Internet : www.ecole-du-chat-bordeaux.com


    http://www.sudouest.fr/2012/02/21/des-chats-errants-envahissants-639228-3200.php


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique