• Sud Ouest Rive Droite 17/05/2010 : Réguler pour les rendre heureux


    Cliquez sur l'article pour l'afficher en plus grand.

    http://www.sudouest.fr/2010/05/17/reguler-pour-les-rendre-heureux-93789-3228.php
     

  • Commentaires

    1
    capucine
    Vendredi 28 Mai 2010 à 17:26
    Merci d'avoir fait figurer l'article paru dans le journal sud-ouest sur le blog. Merci pour eux, nos matous. 5 femelles dont deux allaitent chez une dame adorable où les chatons sont couverts de tendresse et de bisous au point qu'ils ne savent plus feuler... 3 femelles stérilisées qui ont réintégré le site, 5 mâles capturés et stérilisés. Certaines personnes commencent à réagir dans la résidence, si elles nous lisent, nous leur disons merci de reconnaître notre action. Jusqu'à présent, les habitants de la résidence nous tournent le dos ou nous ignorent, pensant peut-être que nous allons leur donner la note! Nous espérons simplement qu'elles contribueront selon leurs moyens à la subsistance de ces matous, non seulement stérilisés mais aussi vermifugés, traités contre les puces, soignés pour certains avec des antibiotiques et dont, inconsciemment, elles ont favorisé la naissance par un nourrissage à tous vents.
    En effet, d'autres quartiers de Bassens, hélas entre autres, ont besoin de notre action. Mais nous aussi nous avons besoin d'être encouragées à la fois moralement et aussi financièrement : ce peut être des dons de croquettes apportées directement auprès des chats qui sont là ou bien un don directement auprès de l'association de l'Ecole du Chat Libre de Bordeaux.
    Pour certains, nous passons pour des "folles", mais ne vous laissez pas tromper par des jugements hâtifs. Loin d'être des folles, nous contribuons avec toutes les bénévoles actives à réduire la misère féline, les maladies qu'ils peuvent véhiculer. Nous contribuons aussi au maintien du rôle de prédateur que le chat à toujours joué de tout temps, tout en limitant sa multiplication favorisée par l'être humain en général.
    Merci au vétérinaire qui nous a toujours accordé de son temps pour répondre à notre demande souvent imprévisible. nous l'estimons beaucoup.
    Contre vents et marées, nous continuerons. Un nombre de plus en plus grand de personnes est conscient que le chat, loin d'être un animal sauvage dénué de qualité, a besoin de nous, humains, et que nous avons aussi besoin de lui.
    2
    spokinou
    Samedi 29 Mai 2010 à 09:21
    je viens lire le commentaire de Capucine, qui exprime très clairement le vécu des bénévoles au quotidien, et qui peut nous démoraliser quelquefois....bravo à vous qui êtes intervenues sur ce site et aux voisins de cette résidence qui voudront peut etre vous soutenir ; ce que souligne l'article du journal est vrai, si nous déplaçons les animaux déjà soignés et stérilisés, d'autres prendront leur place, et dans quel état seront ils, ceux là ? j'avais le moral au fond des chaussettes (voir hommage à Matou que j'ai dû "accompagner") mais vous lire m'a reboostée, merci !
    3
    capucine
    Dimanche 30 Mai 2010 à 11:27
    Les habitants et les riverains de cette résidence ont émis le très fort souhait de voir ces matous déplacés. Il faut comprendre que l'on ne peut déplacer de manière systématique des errants qui sont nés sur un site. Ceci pour la simple raison qu'ils n'ont aucun repère à partir du moment où ils changent de lieu.
    J'ai personnellement été tentée de les prendre chez moi, ayant un grand jardin avec des possibilités d'abris mais le risque qu'ils se perdent prédominait au point que j'y ai renoncé. L'histoire de Tintin en est un exemple que je n'ai pas voulu reproduire. Pourtant j'avoue que ces matous et matouses aux yeux bleus ont exercé sur moi une influence certaine .. mais le raisonnement a prédominé.
    Maintenant, ce très fort souhait est conditionné par le fait que des chats et chattes non stérilisés font beaucoup de dégâts : bagarre, marquage, agressivité vis à vis de personnes par la peur, maladie, reproduction, apparition de chatons faméliques suivies de leur mère tout aussi famélique ...
    A partir du moment où ces matous sont stérilisés, ils sont plus calmes. Il n'y a plus de bagarres, de marquages (jets d'urine pour marquer le territoire, très liés à la reproduction), agressivité.
    Nous avons pu remarquer que ces chats et chattes ont meilleure mine.
    c'est un plaisir de les voir dormir au soleil, se lécher, et certains nous attendent...
    4
    spokinou
    Dimanche 30 Mai 2010 à 22:21
    Capucine, j'ai vécu les deux situations, ayant recueilli par deux fois des chats libres de Cestas, la première fois s'est "bien passée" le chat ayant passé trois mois pratiquement enfermé dans une pièce avec approche progressive et de longues heures à lui parler, à l'apprivoiser, maintenant c'est un amour ; la deuxième fois, faite de la meme façon s'est soldée par un échec, le chat ayant réussi à s'enfuir après une semaine...;et je n'ai jamais pu savoir ce qu'il était devenu ! pourtant j'avais pris les mêmes précautions et je m'en veux encore aujourd'hui de l'avoir déplacé ; c'est vrai qu'on se demande toujours ce qu'il convient de faire pour protéger ces chats livrés à eux mêmes ; souhaitons que les résidents lisent ce blog et comprennent ce que vous faites !!!
    5
    capucine
    Mardi 1er Juin 2010 à 07:19
    Merci Spokinou pour tous vos encouragements et votre dévouement à cette cause. Puisses comme vous dites qu'un maximum de personnes lisent cet article et comprennent que nous ne sommes pas des simples d'esprits mais des personnes conscientes que l'humanité est constituée d'un tout indissociable, que nous sommes inter-dépendants et que chacun d'entre nous a un rôle à jouer quelque soit sa conviction.
    c'est l'ensemble de ces personnes motivées qui fait avancer les choses !
    6
    mimi
    Jeudi 13 Janvier 2011 à 13:18
    voilà maintenant que je nourris, accompagné de capucine, mes matous du peyrat. je les approche de très prés ils se frottent et certain dont un gros roux se laisse câliner et embrasser. nous avons eu à déplorer la mort d'une minette renversée par un riverain malveillant mais les 8 autres vont bien et c'est une joie réelle de les voir bien en chair. j'aimerai les caresser pour leur communiquer ce qu'il leur manque l'affection mais déjà les savoir bien nourris me rassure.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :