• Une jeune chatte a eu la curieuse idée d'aller s'abriter dans le creux de l'arbre du jardin d'une dame pour donner naissance à ses 3 chatons. Notre équipe est intervenue fin juin 2010.


    3 commentaires
  • Vous avez sûrement déjà aperçu sur le blog un article sur la recherche de bénévoles pour nourrir différents groupes de chats (cliquez ici pour voir l'article). Voici un petit reportage plus détaillé sur les tournées de nourrissage sur le secteur du campus universitaire. Il y existe plusieurs points de nourrissage pour des chats libres qui ont été trappés, stérilisés et tatoués puis relâchés sur le site car trop sauvages pour être adoptés.

    Le travail des bénévoles sur le campus consiste à remplir les gamelles, de croquettes et d’eau, éventuellement de pâtée quand on voit un des chats. Car les minous, même s’ils restent à distance raisonnable, ne sont jamais bien loin et attendent impatiemment le ravitaillement… A croire même des fois qu’ils pensent qu’on ne les voit pas !

    Les plus gourmands se risquent même parfois un peu plus près. Ce matou, d’ailleurs, est un chat qui s’est agrégé au groupe originel de la fac. Tatoué, il ne se laisse pourtant pas toucher.

    Un autre petit nouveau, sûrement accidenté, vu la déformation de son dos.

    En effet, depuis le début des trappages de Nicole sur la fac, il y a presque 15 ans, d’autres chats sont apparus, malheureusement le plus souvent abandonnés à la fin de l’année universitaire. C’est le cas de Baudelaire, ce gentil matou tigré et blanc d’environ huit ans, FIV+ à force de bagarres, et qui a eu la chance de retrouver une famille grâce à Jacqueline.

    Nous recherchons donc des bénévoles pour s’occuper de nourrir sur le campus ces chats mais aussi ceux qui montrent moins souvent le bout de leur nez... Nous sommes pour l’instant trois, donc une semaine sur trois, à tour de rôle, une bénévole passe trois fois dans la semaine pour nourrir les chats. Une aide supplémentaire serait la bienvenue. L’association fournit ponctuellement des croquettes.

    Contact : Nicole Lopes 06 82 00 91 41


    5 commentaires
  • Le 24 mai 2010, message de notre trappeuse

    « Ce soir, quand je suis arrivée à la résidence X, mes 3 cages-trappe avaient disparu. Elles étaient encore en place à midi. Des personnes malveillantes s'en sont pris aux cages malgré les affiches explicatives de notre action sur toutes les portes d'entrée. J'ai retrouvé les cages au fond d'un ravin qui borde la résidence. Deux bénévoles sont venues me donner un coup de main pour les remonter car je n'y serais pas arrivée seule : on a fait une chaîne. »

    votre commentaire

  • Le 16 mai 2010, message de notre trappeuse...

    « Nous avons attrappé ce soir tout à fait par hasard un chaton dans un groupe sur lequel nous intervenons à Pessac. La personne qui nourrit ce groupe ignorait totalement son existence. Bien qu'un peu craintif, il n'est pas sauvage et ronronne dès qu'il me voit. A-t-il été abandonné ? Le pauvre doit avoir environ 2 mois et demi mais fait le poids d'un chaton de 6 semaines : il est squelettique et affamé. Sur le site, il ne pouvait pas se nourrir car la gamelle est en hauteur à cause des hérissons. J'ai donc ramené ce chaton à la maison et je vais  vérifier son état de santé. Une fois requinqué, il partira en famille d'accueil et sera proposé à l'adoption. »

    4 commentaires

  • C’est l’histoire d’une dizaine de chats de la commune de Blanquefort que deux de nos bénévoles ont entrepris de capturer récemment. L’été dernier déjà, 4 chatons squelettiques avaient été récupérés par l’une de nos bénévoles sur ce même site. Puis, l’association étant submergée d’appels, il avait été décidé de remplumer les chats adultes restant sur le site et de revenir les capturer avant le printemps.

    Une cage trappe a été installée sur le lieu de nourrissage pour habituer les chats à y entrer pour s’y nourrir. Au bout de quelques jours, le dispositif a été actionné. Résultat : 10 chats capturés en 2 jours, dont 8 le premier jour ! Comme on le craignait, il y avait 7 femelles dont 4 étaient déjà gestantes ! Après stérilisation, soins vétérinaires divers et convalescence de quelques jours au chaud et à l'abri, les chats ont été relâchés sur leur lieu de vie.


    L’une de nos bénévoles devait nous envoyer des photos du relâcher des 2 dernières chattes du groupe après qu’elle les ait soignées pour un coryza. Au lieu de cela, elle nous a envoyé la petite note ci-dessous qui nous a bien fait rire. « Je suis toute "piteuse" ! En guise de photos durant le lâchage des 2 chattes noires, j'ai réussi à prendre les pieds de mon mari et un morceau d'herbe ! Les coquines ont bondi de leur cage et ont détalé ventre à terre sans demander leur reste. Désolée ! »


    2 commentaires
  • En février, 11 chats ont été capturés relativement facilement à la clinique Horizon 33 de Cambes grâce à la motivation et à l'aide du personnel. Il est très rare que les gens nous appelant à l'aide s'investissent autant dans les captures des chats. Le personnel de la clinique fait exception : il s'est montré extrêmement coopératif et très généreux !

    Dans ce groupe, les 2 plus jeunes chats (environ 6 mois) avaient un très fort coryza. Nous les avons gardés en accueil pour les soigner et tenter de les socialiser. Ils se sont avérés faire des progrès tres rapidement. Enry est proposé à l'adoption et sera présent lors de notre journée d'adoption du 28 février (chaton noir en photo dans cet article). Etim, petit chat extrêmement gentil et joueur mais encore craintif, vient malheureusement de s'échapper de chez sa famille d'accueil et nous le recherchons activement dans le quartier de la Victoire à Bordeaux (
    cliquez ici). 

    Le personnel a soigné avec dévouement un jeune chat roux qui avait un coryza et que nous ne pouvions pas garder faute de place. Nous avons porté 2 grandes caisses pour abriter les chats fabriquées par le grand père de Cindy (grand merci à tous les deux !). Le personnel de la clinique a organisé une journée de nettoyage et d'aménagement du terrain où les caisses ont été disposées. D'autres abris seront préparés. Les chats sont nourris avec les restes des repas et des croquettes lorsqu'il n'y a rien. En effet, le personnel a établi un roulement pour l'achat de croquettes.

    Et ce n'est pas tout ! Le personnel de la clinique a organisé une collecte pour aider au financement des stérilisations et des soins des chats. En outre, la direction de la clinique a fait un don. Au total, plus de 400 € ont été reversés à l'association ! Une aide inespérée qui nous permet de sauver encore plus de chats !

    Nous tenons par cet article à rendre hommage à toutes ces personnes qui nous ont aidés à faire stériliser ces 11 chats et qui contribuent chaque jour à améliorer leur niveau de vie. 

    8 commentaires

  • Récemment, nous lancions un appel aux bonnes volontés pour le nourrissage de groupes de chats libres sur Cestas. Cet appel a été entendu par plusieurs Cestadais qui se relaient maintenant pour aider ces chats qui n'ont qu'eux pour survivre.

    Cet appel a également permis aux bénévoles déjà actifs sur plusieurs groupes de la commune de se rencontrer et d'échanger. Nous tenions à remercier ces personnes au grand cœur d'avoir répondu présent et de s'accorder pour le bien des chats. Bravo à vous tous pour votre engagement auprès de ces laissés pour compte !


    votre commentaire
  • Nous souhaiterions rétablir le contact avec une dame qui nous a demandé de l'aide pour faire stériliser une chatte errante et sa progéniture l'année dernière (il n'y avait alors pas eu entente). Il nous semble nous rappeler qu'elle habite Martillac. Nous nous rappelons également avoir rencontré son fils après cet épisode.

    Il y a quelques semaines, cette dame a laissé un message sur le portable de notre Présidente à propos de cette chatte errante pour lui dire qu'elle souhaitait que nous intervenions. Son message s'est effacé et impossible pour Nicole de retrouver son numéro. Nous aimerions évidemment aider cette personne et ces chats. C’est pourquoi nous lançons aujourd'hui un appel en espérant qu'elle nous lise (ou bien son fils). Merci de contacter Nicole à nouveau au 06 82 00 91 41 ou Emilie à chatserrants.edc33@gmail.com si vous nous lisez. 


    votre commentaire
  • Voici un des innombrables exemples de prise en charge d’un groupe de chats errants par notre association.

    Nathalie, bénévole, avait remarqué non loin de l’endroit où elle travaillait les allées-venues d’un chat noir si maigre et petit qu’elle l’a initialement pris pour un chaton. Après quelques heures passées à le pister une caisse de transport et des croquettes sous la main au cas où elle puisse s’en approcher et l’attraper, elle fit la connaissance d’une dame travaillant dans le bâtiment voisin. Cette dame lui apprit que ce chaton était en fait une chatte noire ayant déjà au moins 2 portées récentes à son actif. 

    Ce soir-là, la chatte se montra ainsi qu’un compagnon d’infortune noir et blanc (voir photo). Ces chats étaient très sauvages mais s’approchaient de plus en plus de leurs visiteurs poussés par la faim et la soif. La société pour laquelle travaillait la dame avait bien contacté la SPA et la mairie par le passé mais n’avait pas donné suite car les solutions proposées étaient payantes. Entretemps, tous les chatons disparurent (sauf 1), laissant seulement 4 adultes sur place en très mauvaise condition.




    Nathalie commença par nourrir les chats, puis Nicole vint l’épauler pour les capturer. Résultat : 3 femelles et 1 mâle capturés. L’une des chattes était vraiment très mal en point mais récupéra très bien après une visite chez le vétérinaire et grâce aux bons soins de Nicole. Trop sauvages pour trouver une famille, ils furent tous relâchés sur site après leur convalescence. La courte vidéo ci-dessous présente la remise en liberté de cette pauvre chatte noire bien requinquée. 

     

    Aujourd’hui, ces chats vont bien et sont nourris par Nathalie dans un fourré protégé dans lequel Nicole a installé un petit abri pour les croquettes. Très farouches, ils se montrent peu mais les rations de croquettes diminuent bien.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique